Vade-mecum du Tribunal de Police L’ensemble des outils et références permettant de bien maitriser les problématiques habituellement soulevées en matière de roulage.

Vade-mecum du Tribunal de Police

L’ensemble des outils et références permettant de bien maitriser les problématiques habituellement soulevées en matière de roulage. Montrer plus

Auteurs: Bernard Ceulemans, Ariane Alexandre, Laure Papart, Aurélien Vanhaelen Montrer plus Montrer moins

Vade-mecum du Tribunal de Police L’ensemble des outils et références permettant de bien maitriser les problématiques habituellement soulevées en matière de roulage.
NOUVEAU
Prévente
PROMOTION
Montrer plus Indisponible Réserver Temporairement indisponible Commande possible Réserver Réserver Commande possible Indisponible Dernières pièces Indisponible

TVA déchargée

TVAC

TVA déchargée

TVAC

Cadeau gratuit

TVA déchargée

Vous recevez par défaut l’e-book et la publication papier. Pas besoin de la version papier ? Cochez cette case.

Description

Il traite : la liste des infractions et leurs peines respectives, les mesures et sanctions pénales, l’exécution des peines, les amendes administratives communales, l’extinction de l’action publique, les délais de prescription, le permis de conduire, la répression de la conduite sous influence, la preuve en matière de circulation routière, la responsabilité pénale des personnes morales, la déclaration du risque en assurance R.C. auto, l’action directe de la personne lésée, l’action récursoire de l’assureur, le fonds commun de garantie belge, le bureau belge des assureurs automobiles, les conventions entre assureurs en Belgique, la loi sur les usagers faibles, la réparation des dommages en cas d’impossibilité de détermination des responsabilités, le conducteur mineur, les données techniques en matière automobile, les expertises médicales et automobiles, les principes généraux de l’évaluation du préjudice corporel et les textes légaux les plus importants.

Qu'est-ce qui rend cette publication unique ?
Une mine de renseignements juridiques et détails pratiques : les ressources utiles abondent : tableaux, rappels des principes, analyse systématique de la jurisprudence et de la doctrine…l’ensemble des outils et références permettront de bien maitriser les problématiques habituellement soulevées en matière de roulage ; sous une rubrique « pour en savoir plus sur la question », on retrouvera à la fin de chaque chapitre, d’utiles références bibliographiques.

Extrait de la préface, rédigée par Jean-Luc Fagnart, professeur émérite à l’ULB, dans la 5ème édition :

« Après la parution de la quatrième édition, le décès – inattendu – de Thierry Papart a été douloureusement vécu par le monde juridique belge. En raison de sa grande érudition, de son intelligence pénétrante, de sa gentillesse extraordinaire, de son sens de la justice et de la nuance, il était respecté et admiré par tous. Il me faisait l’honneur de me traiter comme un ami.

Bernard Ceulemans a vite compris qu’il n’existe pas une personne pouvant remplacer Thierry Papart. C’est pourquoi il a eu l’intelligence de constituer à ses côtés toute une équipe, absolument remarquable.

Elle comprend d’abord Ariane Alexandre, substitute du procureur du Roi, responsable de la section « Droit de la circulation » au parquet de Liège. Elle est incontestablement une grande spécialiste du tribunal de police.

L’équipe comprend aussi Laure Papart et Aurélien Vanhaelen, tous deux avocats au barreau de Liège-Huy.

Être la fille de Thierry n’est pas le principal mérite de Laure Papart. Je l’ai rencontrée, il y a quelques années, alors qu’elle rédigeait avec son père l’excellent livre sur « La responsabilité du fait des personnes que l’on doit surveiller », qui est le dossier n° 41 dans la Collection Responsabilités. Traité théorique et pratique. Pour la mise au point du livre, Thierry Papart et moi avions été déjeuner à l’une de ces belles terrasses de Liège. Une jeune femme est arrivée à vélo et s’est assise à notre table. C’était Laure. Elle m’a ébloui par sa maîtrise de la matière, par la pertinence de ses questions et l’intelligence de ses observations.

Aurélien Vanhaelen est un brillant collaborateur du Bâtonnier Ceulemans. Il a publié plusieurs études avec celui-ci, avant de se lancer dans des publications individuelles démontrant une remarquable perspicacité dans ses analyses.

Avec unte telle équipe, la cinquième édition du Vade-mecum ne pouvait qu’enrichir encore le texte des éditions précédentes.


On y retrouve un premier chapitre de 210 pages concernant les infractions (et leurs sanctions). L’arsenal répressif mis en place est d’une sévérité qui n’a d’égal que sa complexité. Cela conduit à se demander s’il est efficace.

Au début mai 2021, certains médias ont titré, avec fracas : « Le Belge, champion du monde du non-respect du Code de la route ». Ils se référaient au nouveau baromètre européen de la sécurité routière, établi par la Fondation Vinci Autoroutes. Selon ce sondage, huit conducteurs belges sur dix se permettent des écarts vis-à-vis du Code de la route, ce qui fait de la Belgique le plus mauvais élève des onze pays européens étudiés. Soixante pour cent des conducteurs justifient ce non-respect par le fait que les règles ne sont pas cohérentes. Trente pour cent des conducteurs pensent même que certaines règles sont uniquement destinées à permettre l’application arbitraire de sanctions. Selon la même étude, les Belges, lorsqu’ils respectent les règles, le font uniquement pour éviter une amende.

Le baromètre européen semble avoir été établi avec une certaine légèreté. S’il y a effectivement des conducteurs maladroits, imprudents et distraits, l’immense majorité d’entre eux semble se plier aux règles. L’arrêt au feu rouge semble être pour tous (sauf pour les cyclistes) un impératif catégorique au sens de la morale kantienne. Même si toutes les chaussées transversales sont manifestement désertes, on ne traverse pas le carrefour lorsque le feu est rouge. Les limitations de vitesse, que ce soit en ville ou sur autoroutes, sont en général bien respectées, même lorsqu’il n’y a pas de radars. Lorsque la vitesse est limitée par exemple à 50 km/h, certains automobilistes préfèrent rouler à une vitesse de l’ordre de 42 à 45 km/h parce que « on ne sait jamais. Il suffirait d’une petite déclivité pour que la voiture accélère et dépasse, pendant quelques secondes, la vitesse maximale autorisée … ». Angoisse de l’amende ? Peut-être. Syndrome du premier de classe ? Sans doute aussi.

Le chapitre II du Vade-mecum a pour objet les éléments de procédure. Les auteurs ont réussi à résumer en 143 pages toutes les questions complexes de procédure civile et de procédure pénale, allant de la compétence du tribunal à la responsabilité pénale des personnes morales, en passant par les questions de prescription et les questions de preuve.

Le chapitre III résume, en 169 pages, toutes les dispositions pertinentes de droit des assurances. C’est bien utile, car le droit des assurances est devenu d’une complexité effarante.

Le chapitre IV est relativement court, mais important. Il concerne le mineur d’âge qui peut être « prévenu », « assuré » ou « victime ».

L’ouvrage ne serait pas un Vade-mecum s’il ne contenait les données techniques dont on discute sans cesse au tribunal de police. Elles sont rassemblées au chapitre V.

Le chapitre VI traite de l’expertise dans un esprit pratique. Il suggère notamment une mission d’expertise, avec des variantes possibles.

Le chapitre VII est à lui seul un petit traité d’environ 315 pages consacré au préjudice corporel. Ce chapitre, clair et objectif, dispense les praticiens de bien des recherches souvent fastidieuses.

Le chapitre VIII comporte les annexes et comprend tout à la fois des modèles d’actes judiciaires, des adresses utiles et des textes légaux.

L’énumération qui précède montre que le Vade-mecum du tribunal de police, dans sa cinquième édition, est certainement un ouvrage très utile. C’est aussi un instrument qui permet aux magistrats comme aux avocats d’appréhender les innombrables questions qui se posent dans les procédures introduites au tribunal de police. Il leur permet aussi de dégager aisément les solutions les meilleures.

Le Bâtonnier Ceulemans et son équipe ont vraiment réussi une oeuvre inégalable. »

Auteurs / Editeurs

Téléchargements

Vous pouvez consulter et télécharger ici quelques extraits du produit :

Détails sur le produit

Date de publication

07/12/2021

Moyen

1350 pages

Code de commande

BP/VATRIPO-IE21001

Type de publication

E-book + papier

FAQ

FAQ | Wolters Kluwer Webshop

E-book + papier ou seulement e-book ?

Nous vous proposons classiquement l'e-book et le livre papier. Mais si vous souhaitez opérer un choix écologique et contribuer à la réduction des émissions de CO2, choisissez de recevoir uniquement une copie numérique au même prix. Pour ce faire, décochez la case e-book + papier en haut de cette page.

Achat unique ou abonnement ?

Vous pouvez acheter la plupart de nos livres séparément. Vous souhaitez être parfaitement informé·e ? Dans ce cas, abonnez-vous à un livre ou un e-book. De cette façon, vous serez toujours à jour, car vous recevrez automatiquement chaque nouvelle édition. Qui plus est, vous recevrez chaque édition d’une publication à un prix abonnement avantageux, c’est-à-dire 20 % moins cher que si vous achetiez la publication séparément.

Quand vais-je recevoir mon ouvrage ?

Votre e-book sera disponible sur votre compte Smarteca dans les 30 minutes suivant l'achat. Vous recevrez un e-mail séparé contenant un lien direct vers votre e-book pour un accès immédiat.
Vous recevrez une édition papier déjà publiée 3 à 5 jours ouvrables après le traitement de votre commande.
Les éditions restant à publier (précommandes) seront envoyées le jour de leur publication. Vous recevrez votre exemplaire papier 3 à 5 jours ouvrables plus tard. Les e-books seront disponibles sur votre compte Smarteca dans le courant de leur journée de publication.

Comment puis-je consulter les e-books ?

Pour nos e-books, nous avons spécialement développé l’application Smarteca. Smarteca est l’e-reader de Wolters Kluwer pour ordinateur de bureau, tablette et smartphone. Où que vous soyez, vous pouvez à tout moment consulter l’ensemble de vos publications.
En savoir plus sur Smarteca.

Puis-je acheter un e-book en plusieurs exemplaires ?

Oui, il est possible d'acheter des exemplaires d'un e-book pour d'autres personnes. En tant qu'acheteur, vous recevrez un e-mail dès qu'un titre sera disponible. Le bouton ‘Gérer les utilisateurs’ du portail client de Wolters Kluwer vous permet de mettre le titre à la disposition de collègues et d'employés. Vous pouvez envoyer automatiquement un e-mail depuis le portail client pour les informer qu'ils peuvent consulter une nouvelle publication. Les bénéficiaires qui n'ont pas encore de compte Smarteca doivent d'abord s'inscrire. Les utilisateurs existants doivent simplement se connecter pour lire la nouvelle publication.
Si vous souhaitez commander plusieurs exemplaires, n'hésitez pas à contacter notre service clientèle. Ils vous apportent volontiers leur aide. Appelez le 015 78 76 00 (joignable tous les jours de travail entre 8h30-12h30 et 13h30-16h30) ou envoyez un e-mail à [email protected].

Puis-je retourner un e-book ?

Voir les conditions générales

Comment puis-je résilier mon abonnement ? Track & trace? D’autres réponses à vos questions ?

Consultez nos FAQ

Impossible d'ajouter l'article au panier

PRIX:
Continuer mes achats